Rechercher

UNE RÉPONSE EFFICACE AUX EXIGENCES DE LA LSFIN

Mis à jour : 22 mai 2018



Si elle ne va probablement entrer en vigueur qu’en 2019 et non pas en 2018 comme prévu, la LSFin aura de nombreuses conséquences pour les professionnels de la gestion, notamment les gérants indépendants et les plus petites banques privées.

Si elle ne va probablement entrer en vigueur qu’en 2019 et non pas en 2018 comme prévu, la LSFin aura de nombreuses conséquences pour les professionnels de la gestion, notamment les gérants indépendants et les plus petites banques privées.

En particulier, les intermédiaires financiers gérant des portefeuilles devront formaliser et documenter leur processus d’investissement et appliquer en pratique leur politique de placement dans les comptes qu’ils gèrent. Les recommandations et les transactions effectuées devront ainsi être justifiées.

Mais une petite banque privée, un gérant indépendant ou un family office ne comptent pas toujours dans leurs équipes une personne à même d’assumer la mission de Responsable des Investissements (CIO). Or, le recrutement d’un CIO interne expérimenté est difficile et ne se justifie pas toujours d’un point de vue économique.

La nouvelle société de conseil en investissement genevoise Premyss vient combler cette lacune en offrant aux intermédiaires professionnels d’externaliser l’activité de CIO. Ceci permet non seulement d’assurer une mise en conformité rapide, mais surtout de bénéficier pour un coût avantageux de l’expertise d’un spécialiste expérimenté.

Bureau de CIO externe

La première étape est celle de la définition de la politique d’investissement, c’est-à-dire des objectifs et des principes de gestion, de la gouvernance, des règles de placement et des différents profils de risque. La politique d’investissement est élaborée sur mesure, afin de correspondre à l’ADN et aux valeurs de chaque institution.

La phase suivante est celle de la mise en œuvre et de la conduite de la politique d’investissement. Ainsi, sur la base d’études macro-économiques et d’analyses de marché, Premyss prépare les réunions du Comité d’investissement, dont les décisions sont ensuite formalisées et traduites en grilles d’allocation et en portefeuilles modèles. Des tableaux de bord de gestion permettent de vérifier la bonne application des décisions et le bien-fondé des décisions. Enfin, les décisions sont communiquées et expliquées aux chargés de relation, afin de leur permettre de mieux transmettre le message à leurs clients.

Parce que les besoins de chaque société de gestion ou banque privée sont différents, le bureau de CIO externe de Premyss propose différents degrés d’implication. Ainsi, le client peut choisir soit de déléguer l’intégralité du processus d’investissement, soit de partager les responsabilités ou encore de prendre lui-même toutes les décisions sur la base des recommandations reçues.

Expertise de portefeuille

La nouvelle loi prévoit également la mise en place d’organes de médiation indépendants reconnus par l’Etat, dans les cas où une expertise impartiale s’avère nécessaire, par exemple pour évaluer la gestion effectuée. Premyss s’enregistrera auprès de ces organes comme expert reconnu, afin de proposer un large éventail d’analyses de portefeuille approfondies : performance et benchmarking, risque, adéquation de l’allocation des actifs et des instruments utilisés, liquidité, transactions effectuées, coûts…

CONTACT US

Tel. 123-456-7890

9-11, RUE DU CLOS, 1207 GENÈVE

+41 (0)22 552 01 27 

© 2018 by PREMYSS