Rechercher

DUMB PORTFOLIOS SONT COHÉRENTS

De retour avec de la nourriture pour penser à mes portefeuilles stupides et ennuyeux.


Rappel


Il existe trois portefeuilles en CHF, EUR et USD. Chacun est composé de deux ETF, l'un en actions locales et l'autre en obligations d'Etat locales avec des échéances de 3 à 7 ans. Au début de chaque année, les deux ETFs représentent 50% de la valeur totale du portefeuille. Il n'y a donc que deux transactions à effectuer par an. Le profil de risque d'un portefeuille muet correspond au profil de risque d'un portefeuille équilibré qui est courant dans le secteur de la banque privée suisse.


Même si tout le monde peut facilement répliquer cette stratégie, il ne s'agit pas d'une recommandation d'investissement mais plutôt d'une "jauge" pour évaluer la qualité de la gestion discrétionnaire en Suisse (et ailleurs).


Pourquoi bête


Ces portefeuilles ne nécessitent pas d'expertise spécifique ; n'importe qui peut les reproduire sur les plateformes bancaires disponibles. Il n'y a pas de diversification internationale. Il n'y a pas d'histoire à raconter car ils ne dépendent pas des prévisions du marché. Ils sont pavloviens : vous recommencez avec la même allocation et les deux mêmes ETF chaque année. En bref, ils ne sont pas sexy.


Cependant, ces portefeuilles ont des qualités : disciplinés, transparents et systématiques. Ils ne coûtent que quelques centaines de francs par an (200 francs ou moins de droits de garde, et deux transactions boursières) ; on peut considérer qu'il s'agit d'une proposition de gestion de portefeuille à bas prix. Il devrait être facile à battre, non ?


Voici les résultats :


swiss portfolios, net performances
Dumb portofolio

Les performances sont nettes de frais (0,2% par an).


2021 a été une excellente année. La muette en dollar réalise une troisième année consécutive avec une performance à deux chiffres. Il était préférable de ne pas diversifier les investissements sur les marchés étrangers dans la monnaie de l'oncle Sam. Le muet en a pleinement profité. Le risque des portefeuilles comportant 50% d'actions en début d'année est légèrement supérieur à celui des portefeuilles dits "équilibrés". Il faut en tenir compte dans les comparaisons.


Principaux enseignements


Depuis six ans, les dumb portfolios ont parfaitement rempli leur rôle et rémunéré leurs investisseurs dans le cadre d'un marché haussier séculaire des actions.


Comme vous pouvez le constater, il n'est pas nécessaire d'utiliser beaucoup de ressources pour obtenir des résultats acceptables. Les professionnels devraient faire mieux pour le même budget de risque.


Ces portefeuilles sont durables car ils minimisent le nombre de transactions. Après tout, il s'agit d'investir et non de spéculer. Toutefois, le profil ESG des portefeuilles pourrait être amélioré en choisissant 6 ETF ayant une bonne notation ESG (un seul l'est).


Il est important de se rappeler qu'un bon gestionnaire de portefeuille n'est pas un diseur de bonne aventure et que toute prévision à un an près a 99,9 % de chances d'être fausse. On peut se demander pourquoi tant d'institutions financières consacrent tant d'efforts à quelque chose d'inutile. Plutôt que d'anticiper le prochain mouvement du marché, il vaut mieux essayer de comprendre le régime d'investissement, car il dure généralement plusieurs années.


Au risque de me répéter, pour obtenir une bonne et constante performance ajustée au risque, il faut un processus d'investissement complet, discipliné et documenté. Il faut consacrer du temps à la construction du portefeuille et s'isoler du bruit du marché. Le choix des véhicules de placement qui permettent d'investir les portefeuilles doit également répondre à un ensemble de critères précis.


Enfin, les portefeuilles les plus performants sont soumis à un minimum de mouvements. Si le portefeuille change fréquemment, il y a un problème avec le processus d'investissement. Moins de transactions signifie une meilleure performance, et c'est aussi durable.


Si l'on confie un mandat de gestion à un banquier, il est également de sa responsabilité de s'assurer que celui-ci fournit des prestations conformes aux attentes.


Il y a un prix à payer pour la qualité. Mais, pour de mauvais résultats, une petite commission est déjà trop élevée !


Les meilleures institutions financières offrent une transparence totale sur les frais générés par la gestion, qu'ils soient facturés directement ou par le biais de produits ou de forex. Lorsque cela n'est pas proposé, il est essentiel de le demander.


Il existe une plateforme pour les clients privés et les professionnels. Elle s'appelle Performance Watcher (www.performance-watcher.ch). C'est un outil facile à utiliser et gratuit pour la version client de base.


Soyez disciplinés, et bonne année.